Logo de la Mairie de Castellane Commune de
Castellane

Bienvenue sur le site officiel de la Mairie de Castellane

La chapelle Saint Thyrse sélectionnée au Loto du Patrimoine

La chapelle Saint Thyrse sélectionnée au Loto du Patrimoine 08 Avr

L’église Saint Thyrse de Robion a été retenue parmi les 250 édifices sélectionnés pour le Loto du Patrimoine organisé par la mission Stéphane Bern et c'est un très bonne nouvelle pour le projet de restauration de ce monument !

Bref rappel historique : L'église classée au titre des Monuments Historiques le 12 avril 1944. Située au hameau de Robion, la chapelle Saint-Thyrse est un édifice exceptionnel, datant du Xème siècle. Elle est l'ancienne église paroissiale de la commune disparue de Robion, fusionnée avec la commune de Castellane en 1973. L'édifice est isolée, loin du village, l’enclos du cimetière est encore blotti contre son chevet. Un cimetière antique se trouvait déjà à proximité. Non loin de là passait la vieille route, d’origine romaine, comme l’atteste la découverte de monnaies au « col de Robion », qui menait de Castellane à Comps.

Au cours du XIXe siècle, le village a été complètement abandonné. L’église Saint-Thyrse, sommairement consolidée en 1942 par l’abbé Garnier avec le concours des compagnons de France, a été classée Monument historique le 12 avril 1944. Elle a été restaurée en 1979 sous la direction de Dominique Ronsseray, architecte en chef. Suite aux travaux de restauration de 1979, dès les années 1980 des infiltrations sont apparues, notamment dans les maçonneries des murs de la nef. Une toiture en bac acier a été installée en 1990 en attendant un vrai projet de restauration. La Commune de Castellane a réalisé des travaux d’urgence en 2010 et 2011 sur le clocher tour.

Une étude patrimoniale (relevés pierres à pierres, archéologie du bâti, recherches en archives) en 2013 sur commande de la Commune a été réalisée par le Service Départemental d’Archéologie qui a donné lieu à un rapport (si vous le voulez c’est par un lien wetransfer, à vous de me dire). Egalement, des sondages géologiques ont été effectués en 2013 tout autour de l’église.

Puis, une étude de diagnostic a été faite en 2014 et rendue en 2015. Suite à cette étude qui montrait la dangerosité de l’état sanitaire de l’édifice, un filet de protection a été installé en 2015 sur le clocher tour et un périmètre de sécurité mis autour de l’église. Le diagnostic a donné une estimation de travaux à hauteur d’1 million d’euros.

En 2017, la Commune a recruté Stéphane Bérhault de l’agence AEDIFICIO pour une mission de maîtrise d’œuvre (APS-APD-PRO-DCE) afin d'établir un projet précis et chiffré de restauration. Le projet doit être rendu en juin 2018 et validé par la Conservation Régionale des Monuments Historiques, ministère de la Culture.

Il faut donc trouver 1 million d'euros avec un projet à prévoir en tranches de travaux afin de pouvoir inscrire au budget communal l’autofinancement nécessaire. La Commune compte sur ses partenaires à savoir l’Etat avec la Conservation Régionale des Monuments Historiques (DRAC), la Région Provence Alpes Côtes d’Azur et le Département des Alpes de Haute Provence. En outre, il est envisagé une souscription avec la Fondation du Patrimoine et M. le Maire s'est félicité d’apprendre que le projet de restauration de cet édifice avait été sélectionné pour le Loto du Patrimoine qui permettra de finaliser le budget et d'envisager les travaux. 

La Commune a la volonté de restaurer et valoriser son patrimoine bâti pour enrichir et connaitre son histoire mais aussi la partager avec les habitants et la population touristique.