Logo de la Mairie de Castellane Commune de
Castellane

Bienvenue sur le site officiel de la Mairie de Castellane

Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Découvrir et bouger
  3. Histoire et patrimoine
  4. Patrimoine bâti
  1. Accueil
  2. Patrimoines

Pont du Roc

Présentation : Pont du Roc

Le Pont du Roc se situe à l'entrée de Castellane, en direction de Grasse. Pendant longtemps seul pont permettant de traverser le Verdon, il a fait de Castellane un lieu stratégique. Il offre aujourd'hui une belle vue sur la vallée du Verdon.

Le Pont du Roc fait partie du site classé du Roc.

L'existence d'un pont à cet endroit est très ancienne, peut-être antique. En 1252, une mention d'une maison du pont, c'est-à-dire d'un hospice, nous est connue.

Le pont actuel a été construit dans les premières années du 15e siècle par trois maîtres maçons de Moustiers, Jean de Torr, Pierre Serralher et Sauveur Arnaud, associés au charpentier et tailleur de pierre d'Orange Jean Felizo. Les travaux semblent s'être étalés de 1404 à 1407.

Le pont du Roc a fait l'objet, à de très nombreuses reprises, de travaux de consolidation. Les archives gardent la trace de l'intervention, à partir de 1697, de Laurent Vallon, architecte des États de Provence, qui renforce l'arche au moyen de 14 barres de fer, sept de ces barres étant fixées sous l'intrados de la voûte, et les sept autres sous les pavés du chemin porté. Les réparations et reprises de maçonnerie se sont probablement multipliées aux 18e et 19e siècles.

En 1928, une canalisation conduisant la source de Robion à la ville de Castellane a été fixée au pied du parapet, côté amont. Quatre contreforts en moellons de maçonnerie ont été construits côté aval, rive gauche, dans le milieu du 20e siècle. Dans le 4e quart du 20e siècle, d'importants travaux sont encore réalisés : installation de tirants métalliques imposants, en acier, dont les clés forment de grands triangles et des croix, grandes ou petites. D'autres tirants ont été adjoints en 2008.

Depuis 1982, le pont ne sert plus à la circulation car remplacé par un nouvel ouvrage construit quelques mètres en aval.

Au niveau architecture, le pont du Roc est constitué d'une seule arche fortement surbaissée pour le Moyen Âge (34 m de portée pour environ 15 m de hauteur sous clé) à laquelle donnent accès des culées maçonnées. Il forme un dos d'âne très marqué. Sa longueur totale est de 43 m. L'arche est à double rangée de claveaux, toutes deux parfaitement extradossées. Les pierres de taille de la première ont un très large lit, qui tranche fortement avec celui des pierres de la seconde, deux à trois fois moins hautes, et légèrement en saillie.

Le pont porte de très nombreuses marques de reprises de maçonnerie. Les parties les plus anciennes, en pierres de taille de moyen appareil, ont un parement à bossages. Elles sont encore visibles de part et d'autres dans les parties basses des écoinçons, jusqu'au rein de l'arche. Le reste est une accumulation de reprises de maçonnerie plus ou moins assisées, avec des moellons de tailles variées. Le système de tirants métalliques imaginé par Laurent Vallon a été maintenu et modernisé.

Cf. http://www.dossiersinventaire.regionpaca.fr/gertrude-diffusion/dossier/pont-du-roc/

Langues parlées :

  • Français

Visites :

    Veuillez patienter pendant le chargement de la carte...